Accueil Hôtel Restaurant Situation géographique Environnement Tarifs/Contacts
EnglishGermanItalianJapaneseSpanish
 
 

Situation géographique


Localisation

L’hôtel se trouve quelques centaines de mètres avant l’entrée du village de Bekopaka.

Coordonnées géographiques :     19° 08' 28 S   -    44°47'45 E

Celui-ci est situé dans l’ouest malgache, au sud de la province du Melaky, à mi-chemin entre les villes de Morondava et de Maintirano, 45 km. à l’intérieur des terres sur la rive nord du fleuve Manambolo.

Petit village rural de 3000 habitants environ, il est devenu une destination touristique car situé à l'entrée des circuits des « petits Tsingy » et à 16 km. au sud des circuits des « grands Tsingy « 

Accès

On accède à Bekopaka uniquement par la piste, soit par le sud à partir de la ville de Morondava (195 km) via Belo s/Tsiribihina (92 km- après la descente du fleuve Tsiribihina), soit par le nord à partir de Maintirano (220 km) via Antsalova (100 km)

Un projet de construction d’une piste d’atterrissage est en cours d’étude.

Les pistes sont difficiles, poussiéreuses et relativement inconfortables. Le trajet s’effectue avec des véhicules 4x4. Les fleuves Tsiribihina et Manambolo sont traversés par bac.

Il faut compter 8 à 10 heures à partir de Morondava ou de Maintirano et 4 heures à partir de Belo.

La destination s’insère souvent dans des circuits commercialisant la descente du fleuve Tsiribihina ou d’autres destinations de l’Ouest malgache.

Climat

Le climat présente une saison sèche de mai à octobre, et une saison des pluies de novembre à avril.

L’état des pistes enclave totalement le site, qui n’est pas accessible entre décembre et mars.

La saison sèche correspond à l’hiver, avec des températures clémentes – autour de 25°C (surtout entre le 15 mai et le 15 septembre). Celles du début de saison touristique (01 avril au 15 mai) et à la fin de celle-ci (15 septembre au 15 novembre) sont élevées (entre 30 et 35°C)

La sécheresse produit des transformations du paysage, avec la chute des feuilles de la plupart des végétaux entre juillet et novembre. Nombre d’espèces animales diminuent leur activité ou hibernent pendant cette période (surtout les insectes, les reptiles et les batraciens)

D’autres sont plus actives (lémuriens et oiseaux), car la raréfaction des ressources alimentaires les contraint à plus de déplacements. Ils sont alors d’autant plus visibles que le feuillage a disparu.